Vaud

Broulis et l’impôt brumeux

Jusqu’en 2011, Pascal Broulis payait zéro impôt communal à Lausanne. C’est ce que révèle le Matin Dimanche en s’appuyant sur «plusieurs sources concordantes».
Broulis et l’impôt brumeux
Pascal Broulis n’a pas payé d’impôt communal dans la capitale vaudoise jusqu’en 2011. (KEYSTONE/archives)
Broulis

Le journal dominical affirme que la répartition des impôts communaux du conseiller d’Etat PLR entre Sainte-Croix et Lausanne date de 2011 seulement, soit neuf ans après son entrée au gouvernement. Le 9 février, en réaction à une enquête du Tages-Anzeiger, Pascal Broulis précisait lui-même qu’il en payait les deux tiers à Sainte-Croix (neuf points d’impôt de moins qu’à Lausanne) et un tiers à Lausanne, sans toutefois dater cette répartition. Selon la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion