Actualité

La Suisse doit faire plus d’étincelles

Réunissant une quarantaine d’importateurs du pays, Auto-suisse plaide la cause de l’électromobilité
La Suisse doit faire plus d’étincelles
Automobile

Alors que des pays comme la Norvège encouragent l’achat de véhicules électriques depuis des années, la Suisse est en retard. Résultat: le parc électrique et hybride plug-in (rechargeable) ne représente que 2,7% du volume total, principauté du Liechtenstein comprise. Voilà qui inquiète Auto-suisse, association qui fédère 40 importateurs du pays. Et pour cause: dans deux ans ­seulement entre en vigueur la valeur limite moyenne de 95 grammes de CO2 par kilomètre, imposée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion