International

La France lâche Carlos Ghosn

Après l’Etat français, Renault tourne officiellement la page de son PDG vedette.
La France lâche Carlos Ghosn
Carlos Ghosn pourrait rester des mois en prison, ce qui rend ­difficile son maintien à la tête de Renault dont il est toujours PDG. KEYSTONE
Automobile

Plus de doute possible. C’en est bel et bien fini de l’ère Ghosn à la tête de Renault. C’est le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire qui a confirmé le lâchage du PDG emblématique par l’Etat français, premier actionnaire avec 15,01% du capital. «J’ai toujours indiqué, en rappelant la présomption d’innocence de Carlos Ghosn, que s’il devait être durablement empêché, nous devrions passer à une nouvelle étape. Nous y sommes»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion