Cinéma

Des crimes dans la tête

Dans «Ondes de choc», les cinéastes de Bande à part revisitent quatre faits divers romands à la télévision. Passionnant.
Des crimes dans la tête
«Journal de ma tête» de Ursula Meier avec Fanny Ardant.
Cinéma suisse

«Quatre his­toires, quatre regards, un pays.» Diablement intrigante, la bande-annonce de la collection «Ondes de choc» résume ainsi l’essence du projet. Soit quatre téléfilms, inspirés de faits divers survenus en Suisse romande ces trois dernières décennies, coproduits par la RTS et signés par les cinéastes de Bande à part: Lionel Baier, Jean-Stéphane Bron, Ursula Meier et Frédéric Mermoud. Dévoilés en janvier aux Journées de Soleure, puis au Capitole à Lausanne,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion