Cinéma

Un «emmerdeur» derrière la caméra

Portrait du cinéaste chaux-de-fonnier Robin Erard, auteur de Fauves, un thriller suisse qui prend un malin plaisir à égratigner l’autorité.
Un «emmerdeur» derrière la caméra
En 2013, Robin Erard a cofondé le collectif Le Haut veut vivre, dédié à la défense des Montagnes neuchâteloises. CÉDRIC VINCENSINI
La Chaux-de-Fonds

«Le premier film que j’ai vu au cinéma était Robin des Bois. La version animée, pas celle avec Kevin Costner», précise avec malice Robin Erard, jeune cinéaste chaux-de-fonnier. Comme un présage… A ses dires, le réalisateur à un point commun avec le justicier de la forêt de Sherwood: «Je suis un peu rebelle, un emmerdeur aussi», avoue-t-il. Un trait de caractère qui ne l’a pourtant pas empêché de sortir la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion