Neuchâtel

Blaise Cendrars, le grand absent

Peu de traces témoignent de la présence dans la Métropole horlogère de l’écrivain, décédé il y a soixante ans. Des réflexions sont en cours pour valoriser cet héritage.
Blaise Cendrars, le grand absent
Blaise Cendrars lui-même n’a cultivé aucun lien avec sa ville natale où il a vécu son enfance. KEYSTONE/ARCHIVES
La Chaux-de-Fonds

L’écrivain Blaise Cendrars est décédé il y a soixante ans à Paris, le 21 janvier 1961. Né Frédéric Louis Sauser, le romancier d’aventures était né en 1887 à La Chaux-de-Fonds, avant de voyager à travers le monde. La Métropole horlogère a tissé peu de liens avec cet auguste ancêtre mais réfléchit à mieux valoriser cet héritage, avec peut-être un prix littéraire. «Si Le Corbusier et Cendrars sont nés la même

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion