Suisse

Lutte engagée contre la mafia à l’école

Un projet helvétique sensibilise les élèves italiens de 2e ou 3e génération aux pièges du crime organisé.
Lutte engagée contre la mafia à l’école 1
photo d'illustration.(KEYSTONE/Gaetan Bally)
Tessin

La mafia, en particulier la ’Ndrangheta, recruterait du sang neuf pour constituer ses cellules étrangères parmi les Italiens de deuxième ou troisième génération en Suisse. C’est ce qui ressort de récents témoignages de repentis lors de procès en Italie. Il est désormais plus facile pour les organisations criminelles italiennes d’enrôler des jeunes en Suisse plutôt qu’en Italie à cause des lois antimafia dans la Péninsule. «L’Italie est la nation la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion