Suisse

La «Mère Teresa» de Côme relâchée

Arrêtée, puis relâchée jeudi, Lisa Bosia Mirra est sous enquête pour avoir facilité le passage illégal en Suisse de quatre Africains mineurs.
Tessin

Une députée arrêtée parce que soupçonnée de jouer les passeurs? C’est ce qui est arrivé jeudi à la socialiste tessinoise Lisa Bosia Mirra (43 ans), fondatrice de l’association Firdaus qui s’est illustrée à Côme (I) en aidant des milliers de pauvres gens sur les routes de l’exil. Avec un Bernois de 53 ans, elle s’est retrouvée durant quelques heures en détention préventive pour avoir facilité le passage illégal en Suisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion