Solidarité

Démocratie contre fièvre de l’or

La loi colombienne permet aux citoyens de contester des projets miniers et pétroliers. Les «consultations populaires» ont le vent en poupe, après une victoire remarquée à Cajamarca en mars 2017. Reportage.
Démocratie contre fièvre de l’or
Le peuple autochtone pijao se montre déterminé à empêcher tout nouveau forage pétrolier dans le département du Tolima. Ici la garde indigène (guardia indigena) devant la station de Toldado (près d’Ortega), d’où émanent de graves pollutions. CKR
Colombie

Flashback: mars 2017. Un petit séisme secoue la Colombie: les citoyens de la petite commune de Cajamarca (Tolima) refusent à 98% d’accueillir une mine d’or gigantesque sur leur territoire (1). La multinationale sud-africaine AngloGold Ashanti mord la poussière. Le gouvernement, qui veut faire des mines la «locomotive» du développement du pays, se raidit: pas question de respecter la décision populaire, même si celle-ci est légalement contraignante (2). Depuis le vote

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion