Actualité

Les électeurs refusent l’accord de paix

Contre toute attente, les Colombiens ont rejeté de peu dimanche la paix avec la guérilla des Farc lors d’un référendum sur l’accord visant à terminer 52 ans de conflit.
Colombie

Le président Juan Manuel Santos est toutefois décidé à ne pas se rendre. «Je ne me rendrai pas et continuerai à rechercher la paix», a-t-il déclaré. Et d’affirmer que le cessez-le-feu bilatéral et définitif, observé depuis le 29 août, «reste valide et restera en vigueur». De son côté, Timochenko, le chef des Farc, a déploré depuis La Havane «que le pouvoir destructeur de ceux qui sèment la haine et la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion