Actualité

Rififi autour des quotas de réfugiés

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, juge inefficace la politique de l’UE. Bruxelles le vilipende.  
Alors que le chaos libyen favorise les abus Frontex
Migrations

Donald Tusk a appelé les leaders des Vingt-Huit à avoir une «discussion politique ouverte et franche» sur la politique de migration de l’UE, ce soir. Elle dépassera sans doute les espérances du président du Conseil européen: provoquant une crise interinstitutionnelle, la Commission européenne a, à l’avance, sèchement rabroué le Polonais, après qu’il eut jugé «inefficace» le système de répartition des demandeurs d’asile au sein de la famille communautaire, que Bruxelles

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion