Suisse

L’Assemblée fédérale comble un vide

Dès le 1er janvier 2018, une cellule de conseils externe sera à disposition des parlementaires harcelés.
Dès le 1er janvier 2018 DR
Harcèlement

L’information rédigée sur circulaire verte et glissée hier sur les pupitres des élus du National et des Etats est inédite: dès le 1er janvier 2018, la Fachstelle für Mobbing und Belästigung (Centre pour le mobbing et le harcèlement) se tient prête à conseiller les parlementaires fédéraux. Et ce en français, en allemand et même en italien sur demande. Ainsi en a décidé la Délégation administrative (DA) de l’Assemblée fédérale composée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion