Le mot de la traductrice Camille Luscher

Entre sobriété et étrangeté, les textes d’Adelheid Duvanel jouent d’un délicat équilibre que la traduction s’efforce de restituer, explique Camille Luscher.
Camille Luscher
Camille Luscher
Traduction

«Traduire, en équilibre» Les textes d’Adelheid Duvanel se distinguent par leur concision. En deux pages, trois tout au plus, c’est l’histoire d’une vie qui se déroule avec une grande précision. Des phrases simples en apparence, modestes dans leur syntaxe et dans leur vocabulaire, mais qui recèlent une part d’étrangeté savamment pesée. Les textes d’Adelheid Duvanel me déconcertent, ils me conduisent là où je m’y attends le moins – mais ils

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion