Scène

Le «théâtre-fantôme» de Maya Bösch

Avec l’expo-installation Explosion of Memories, la metteure en scène Maya Bösch poursuit son travail sur la tragédie.
Explosion of Memories Day 1 / Lutz CHRISTIAN LUTZ
Genève

Village de Sicile ravagé par un tremblement de terre en 1968, Gibellina a inspiré la metteure en scène Maya Bösch. Première exposition pluridisciplinaire de l’artiste à voir au Commun et au Centre de la photographie de Genève, Explosion of Memories s’inscrit dans la continuité de son travail sur la tragédie. L’expo-installation s’amorce par un triptyque vidéo parcourant la blancheur du paysage transformé par Alberto Burri, dont l’immense chape de ciment

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion