Genève

Des caméras dans le préau

Le Conseil municipal veut limiter les incivilités à l’extérieur de l’école des Pâquis.
L'école de Pâquis-Centre. NGM
Sécurité

Odeurs d’urine, bouteilles en verre brisées ou encore seringues abandonnées, la rentrée des classes a été difficile pour les élèves de l’école primaire de Pâquis-Centre et leurs parents. «Avec la chaleur, l’odeur était vraiment devenue insupportable, explique Pascal Spuhler, conseiller municipal MCG en Ville de Genève et dont la fille est scolarisée à Pâquis-Centre. Nous étions tous d’accord pour dire que la situation était devenue extrême et qu’il fallait faire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion