Le mot de la traductrice Bénédicte Savary

Bénédicte Savary détaille comment elle a dû prendre des libertés afin de rendre en français la part d’implicite et la singularité de l’original. Une re-création en dialogue, où intuition et subjectivité ont leur rôle à jouer.
Le mot de la traductrice Bénédicte Savary
Bénédicte Savary
Traduction

La nouvelle de Christina Frosio se caractérise par une fragmentation de la structure narrative, qui amène différents niveaux spatio-temporels à se télescoper de manière parfois abrupte. Plusieurs facteurs concourent néanmoins à l’unité du texte et doivent absolument être restitués dans la traduction: ce sont notamment le rythme rapide fondé sur des phrase courtes, le vocabulaire très concret créant une impression de familiarité, la suggestivité de certains mots stratégiques qui contribuent à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion