Suisse

Un Suisse sur cinq renonce à se soigner

Si la Suisse reste l'un des pays au monde où l'espérance de vie est la plus élevée, le renoncement à consulter un médecin pour des raisons financières augmente.
Santé

Un taux élevé de Suisses (20,9%) ont renoncé à consulter un médecin pour des raisons financières en 2016. Ce constat ressort du panorama 2017 de la santé publié vendredi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Mais la situation est comparativement encore plus préoccupante en Pologne avec un taux de renoncement de… 33%. Aux Etats-Unis, 22,3% des Américains ont aussi préféré s'abstenir. Ce rapport note également une hausse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion