Scène

En résonance avec le monde

Neuchâtel s’apprête à accueillir sa biennale de la marionnette. Entretien avec Corinne Grandjean, directrice du festival.
Kamp est un spectacle qui donne à voir Auschwitz en miniature. HERMANN HELLE
Marionnettes

Fils tirés, objets disséqués et pantins manipulés. Dès vendredi dans le canton de Neuchâtel défileront des marionnettes en quête de noirceur ou de clarté. La 17e édition du festival international MarionNEttes, dédié aux êtres de bois et de papier, mettra en lumière une vingtaine de spectacles. Capitaine de ce voyage artistique qui s’achèvera le 19 novembre, la programmatrice et marionnettiste Corinne Grandjean se confie sur une édition à la fois sombre et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion