Scène

La guerre comme rite de passage

A Genève, Un fils de notre temps dresse le portrait d’un jeune soldat en transformation. Un spectacle à l’esthétique et au propos renversants.
La guerre comme rite de passage
Une marionnette à taille humaine raconte l’histoire à l’avant-scène alors que son double revit les événements sur le plateau. CAROLE PARODI
Marionnettes

Il y a celles qui s’en vont en voyage. Ceux qui se tatouent. Lui, il part à la guerre. Au Théâtre des Marionnettes de Genève, Un fils de notre temps donne à voir le parcours d’un homme qui, pour marquer son entrée dans l’âge adulte, prend les armes. Roulements de tambours et battements de cœurs. A mesure que les étoiles décorent son veston, le ciel se fait plus sombre. On

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion