Genève

Anières rêve d’une navette pour la rive droite

La commune étudie la faisabilité d’une navette lacustre entre son débarcadère et celui de Versoix, une traversée de treize minutes seulement.    
Mardi CC BY-SA 4.0
Mobilité

Relier la rive gauche à la rive droite en treize minutes, à travers le lac. L’idée a séduit la commune d’Anières et son maire, le PLR Antoine Barde, également député au Grand Conseil. Mardi, l’élu a présenté le résultat d’une étude de faisabilité d’une navette lacustre entre le débarcadère d’Anières et celui de Versoix. Le travail, financé par la commune, a été réalisé par le cabinet Ferry Terre Sainte Chablais

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion