Suisse

La droite échoue à faire primer l’austérité

Le Conseil national refuse de réduire les ambitions de la Suisse en matière d’aide au développement.
Pour sa dernière prise de parole dans l’hémicycle Wikimedia Commons
Coopération

Des applaudissements nourris ont retenti hier dans les travées du Conseil national après l’intervention de Didier Burkhalter sur l’aide au développement. Non pas que sa position ait fait l’unanimité, mais c’était la dernière fois que le conseiller fédéral neuchâtelois prenait la parole dans l’hémicycle. Lors de la prochaine session, c’est Ignazio Cassis qui défendra les dossiers du Département des affaires étrangères. Pour son dernier tour de piste, le ministre démissionnaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion