Cinéma

Le diable en robe blanche

«Les Proies» de Sofia Coppola
UNIVERSAL
Cinéma

Un de­mi-­siècle après Don Siegel, Sofia Coppola adapte Les Proies (The Beguiled) de Thomas Cullinan. Un roman où, en Virginie vers la fin de la guerre de Sécession, un soldat nordiste blessé trouve refuge dans un pensionnat de jeunes filles en terre confédérée. Première infidélité de la réalisatrice à son éternel sujet (ô tourments adolescents), ce film d’époque éclairé à la bougie évoque néanmoins Marie-Antoinette et renvoie plus encore à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion