Genève

Le déficit 2018 pimente la votation

En pleine campagne sur les référendums budgétaires, l’exécutif présente un projet de budget 2018 déficitaire à hauteur de 20 millions de francs.
Sandrine Salerno estime que c’est à l’aune des comptes qu’il faut juger de la santé financière de la Ville et non d’un budget. Cédric Vincensini
Ville de Genève

Vingt millions de francs. Tel est le déficit inscrit dans le projet de budget 2018 de la Ville de Genève, présenté mercredi par la cheffe des Finances, la socialiste Sandrine Salerno. Pour la majorité du Conseil municipal – PDC, PLR, UDC, MCG –, ce déficit justifie les coupes qu’elle a opérées pour 2,5 millions de francs dans le budget précédent et soumises au peuple le 24 septembre. Il n’y a toujours pas de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion