Suisse

Le papier suisse devient denrée rare

Dans une branche où les marges rétrécissent, les fabricants qui subsistent délocalisent ou investissent.
Les coûts des matières premières Ludovic Péron/Wikimedia Commons
Fabrication

 «C’est devenu une course à la survie.» Le constat de Max Fritz, directeur de la faîtière de l’industrie suisse du papier de la cellulose et du carton (ZPK), fait écho à la réalité des chiffres: il n’y a en Suisse plus qu’une dizaine d’entreprises actives dans la branche, alors qu’on en comptait le double il y a 20 ans, le triple dans les années 1980. Mais ce constat contraste aussi avec

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion