Genève

Plus de prévention pour moins de noyades?

Un jeune migrant de 23 ans s’est noyé dans le Rhône dimanche dernier. De quoi relancer le débat autour de la sécurité.
Dans le Rhône JPDS
Genève

La noyade d’un Nigérian de 23 ans, dimanche dernier, relance le débat autour de la sécurité des baignades dans le Rhône. Le jeune homme, domicilié en Italie, ne savait pas nager. Il a coulé alors qu’il se baignait en eau peu profonde sur la rive droite du fleuve, en aval du Pont Sous-Terre. Ce décès porte à sept le nombre de noyades dans le Rhône depuis le 1er janvier, soit autant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion