Cinéma

«Visages Villages», histoire(s) de rencontres

Sur les routes de France, la cinéaste Agnès Varda et le photographe JR tricotent un film à tiroirs imprévisible, à la fois joyeux et mélancolique.
«Visages Villages», histoire(s) de rencontres
En tous points différents AGORA FILMS
Cinéma

C’est JR, photographe, qui est allé voir Agnès Varda, cinéaste. Avec l’idée d’un projet commun, qui séduit d’emblée par sa simplicité: «Une aventure spontanée, faire des images ensemble mais autrement.» Visages Villages sera donc un film à quatre mains – ou plutôt quatre yeux. La jonction de deux regards, de deux univers artistiques. Lui est connu pour ses immenses portraits d’anonymes collés sur les murs des villes, entre New York

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion