Actualité

L’ultimatum de Rome

Submergée par l’afflux de migrants, l’Italie avertit l’Union européenne qu’elle pourrait bloquer l’accès aux bateaux ramenant les personnes secourues. Pour calmer le jeu, Bruxelles lâche un peu de lest.
Un bateau arrivant sur l'île de Lampedusa en 2007. Photo d'archive. Sara Prestianni
Migrants

L’Italie n’en peut plus. Les milliers de migrants qui débarquent chaque semaine depuis le début de l’année, dans ses ports, ont créé une situation de tension extrême dans l’ensemble du pays, aggravée par le manque de solidarité européenne. Dimanche, c’est le ministre de l’Intérieur, Marco Minniti, qui a menacé de bloquer l’entrée de ses ports aux bateaux étrangers transportant des migrants secourus en Méditerranée. Une mesure qui pose la question

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion