Scène

Pas le choix, il faut être belle

Avant la pièce Elle/S, L’Etincelle accueillait samedi l’essayiste et journaliste franco-suisse Mona Chollet, pour un débat sur l’injonction de beauté destinée aux femmes
A voir à l’Etincelle ANDREW LEVINE
Genève

Une petite trentaine de personnes, majoritairement des femmes pour une poignée d’hommes, sont assis dans la salle du réfectoire de l’Etincelle, à la Maison de quartier de la Jonction. Ils écoutent Mona Chollet, venue ici développer certaines de ses idées sur la beauté et la condition féminine, thèmes majeurs de son essai Beauté fatale – les nouveaux visages d’une aliénation féminine, publié en 2012 aux éditions Zones. La discussion, animée par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion