Vaud

«L’université est un terrain féodal»

Les femmes sont sous-représentées dans les hauts postes de l’Université de Lausanne. Un plan d’action cherche à y remédier.
A l’Université de Lausanne Hualamphong - CC
Égalité

A l’Université de Lausanne, les femmes représentent plus de la moitié des étudiants. Mais elles ne sont que 23% parmi les professeurs et encore moins nombreuses à accéder à un poste stable. Dans son nouveau plan d’action 2017-2020, l’institution se donne pour objectif d’engager au moins 40% de professeures. Entretien avec la déléguée à l’égalité Stefanie Brander.  Les femmes sont sous-représentées dans les postes de professorat (23%). Quels sont les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion