Lecteurs

Quel mariage civil pour les couples de même sexe?

Didier Bonny rappelle l’enjeu du mariage civil pour toutes et tous, à la veille d’un vote au Conseil national.
Égalité

Le 3 juin, le Conseil national se prononcera sur l’initiative parlementaire «Mariage civil pour tous». Si l’acceptation d’un mariage civil pour toutes et tous a fait son chemin dans la tête de la grande majorité des parlementaires (même quelques UDC y sont favorables, c’est dire), la question de l’intégration de l’ouverture du don de sperme aux couples de femmes et la filiation automatique envers les parents d’un couple de même sexe dès la naissance de l’enfant divise. C’est donc là tout l’enjeu du vote de mercredi prochain: les parlementaires se prononceront-ils/elles en faveur d’un mariage égalitaire ou non?

Pour les personnes favorables à l’égalité des droits pour toutes et tous, il est évident que seule une variante égalitaire, en une seule étape, permettra de mettre sur un réel pied d’égalité les couples de sexe opposé et les couples de même sexe.

Les droits ne se découpent pas en tranches!

Réduire les inégalités et les discriminations sociales et juridiques, dont les couples de même sexe et les personnes LGBT sont la cible, est un objectif à la portée de nos parlementaires. Il suffit de voter OUI à un mariage égalitaire. L’adoption d’une variante non égalitaire, et donc discriminatoire, aurait comme conséquence d’instaurer un mariage à deux vitesses.

Les couples de même sexe ont les mêmes devoirs que les couples de sexe opposé, et, de ce fait, doivent avoir les mêmes droits. Le vote au Conseil national devrait être très serré. Et en cas de vote positif de ce dernier, il faudra encore qu’il soit confirmé par le Conseil des Etats, ce qui est loin d’être acquis. Mais une bataille après l’autre!

Didier Bonny
Coprésident de la Fédération romande des associations LGBTIQ

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Égalité

Connexion