Le jour où le pastorat s’est ouvert aux femmes
En 1943, Marcelle Bard est devenue la première femme membre de la Compagnie des pasteurs, institution qui regroupe les ministres genevois depuis l’époque de Calvin. DR
Religions

Le jour où le pastorat s’est ouvert aux femmes

Il y a de cela nonante ans, Marcelle Bard brisait le plafond de vitrail en devenant la première femme pasteure dans le canton de Genève.
Égalité

Si les femmes représentent aujourd’hui un tiers de l’effectif des ministres de l’Eglise protestante de Genève (EPG), l’allée menant à l’autel a été longue à se dégager pour leurs prédécesseurs. Celles qui y sont parvenues se comptaient, en effet, sur les doigts des deux mains jusque dans les années 1970. Fille d’un pasteur et professeur de théologie à l’université de Genève, Marcelle Bard (1903-1988) avait partagé dès son plus jeune

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion