Suisse

«Il ne faut pas aller trop loin»

Exit Suisse alémanique met en garde les «puristes» du droit à l’autodétermination, qui ont créé un groupe de travail sur l'accès de l'aide au suicide aux personnes âgées non malades.
Pour Werner Kriesi PIXABAY
Aide au suicide

L’association Exit alémanique s’apprête à passer un cap délicat face à certains de ses membres, jugés «puristes». Samedi à Zurich, lors d’une assemblée générale très animée, le comité a accepté de créer un groupe de travail sur l’accès de l’aide au suicide aux personnes âgées non malades, mais il a mis en garde: «Réfléchissons aux dangers d’une telle proposition», a déclaré la présidente Saskia Frei. La majorité des délégués s’étant exprimés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion