Suisse

Exit, révélateur d’un malaise de société

A Genève, le cas de deux frères s’opposant au désir de suicide de leur aîné relance les débats sur le suicide assisté. Et fait surgir la tension entre devoir d’assistance et droit à l’autodétermination.
Claude DR Capture d'écran de l'émission Infrarouge
Aide au suicide

Les avancées médicales repoussent toujours plus la perspective de la mort. Mais davantage d’espérance de vie n’implique pas automatiquement une vieillesse épanouie. Si certains voient passer les années sereinement, d’autres souffrent de se sentir seuls, invalides, voire inutiles. Et en appellent, parfois, à l’assistance au suicide. A Genève, deux frères s’opposant à la demande de suicide de leur aîné devant les tribunaux ont fait ressurgir cette thématique. Leur frère de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion