Le mot de la traductrice Floryne Joccallaz

Floryne Joccallaz montre comment le point de vue déroutant du personnage de Michele influence la narration et la langue de Nicola Lagioia. Des particularités qui font sens et qu’il s’agit de restituer dans la traduction.
Le mot de la traductrice Floryne Joccallaz
Floryne Joccallaz
Traduction

La particularité de cet extrait tient notamment à la personnalité déroutante de Michele, protagoniste sur lequel est focalisée la narration. Les relations du jeune homme avec sa famille sont complexes: Annamaria Salvemini n’est jamais parvenue à accepter cet enfant né d’une relation extraconjugale de son époux et qu’elle s’est vu imposer en raison du décès en couches de sa rivale. La perception du monde de Michele guide le récit et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion