Arts plastiques

Et l’art fit sa révolution

Le Centre Paul Klee et le Kunstmuseum exposent de l’art révolutionnaire à l’occasion du centenaire du renversement du tsar.
Textilfabrik de Samokhvalo Staatliches Russiches Museum
Berne

Quel est l’art le plus révolutionnaire? Un art qui, après un bouleversement politique, sert une propagande débridée ou un art brisant tous les codes établis jusque-là? C’est la question qui agite le visiteur de l’exposition bernoise «La révolution est morte, vive la révolution!» Montée à l’occasion du centenaire du renversement du tsar en Russie, elle se divise fort intelligemment en deux volets. Le Kunstmuseum se penche sur le réalisme socialiste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion