Genève

Les comptes positifs cachent une conjoncture délicate

Malgré des recettes fiscales en baisse de 42 millions de francs, les comptes 2016 de la Ville de Genève présentent un bénéfice de 32,5 millions, alors que le budget était excédentaire de 8,1 million. La dette reste stable (1,51 milliard).
Sandrine Salerno JPDS
Ville de Genève

Les recettes des impôts sur les personnes physiques sont inférieures de 37,6 millions par rapport aux prévisions et celles sur les personnes morales de 4,4 millions. Les correctifs des années précédentes améliorent le tableau, ramenant la perte comptable à 30 millions de francs. Celle-ci est compensée par des économies de charges (22,4 millions), une diminution du reliquat du centime additionnel (13,5 millions) et divers revenus extraordinaires (18,5 millions), dont 10

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion