Autre

La paix par l’autogestion

Qui mieux que les élèves pour prendre en main la lutte contre la violence à l’école? Reportage dans un établissement scolaire de la banlieue de Stockholm, qui a expérimenté cette méthode avec succès.
A Karsby B. LECLERQ
Violences à l'école

Poya Ashna saisit sur l’étagère de son bureau le grand classeur sombre. Il le soupèse, en jauge l’épaisseur, le geste agile et l’œil expert. Puis, au terme de sa petite manipulation, le conseiller scolaire de 26 ans sourit, satisfait: «Il est vraiment très mince pour un mois de janvier.» C’est un fait, depuis trois hivers, le registre des incidents violents à l’école de Karsby, dans la banlieue de Stockholm, fond comme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion