Autre

«Le nucléaire tue l’avenir»

Dans le sud de la France, la fronde s’organise contre un site d’Areva, où est traité près du quart de l'uranium mondial, et son projet d'incinérateur des déchets radioactifs.
Le samedi 15 avril 2017 STOP URANIUM
Nucléaire

L’usine d’Areva Malvési, dans l’Aude en France, voit passer près du quart de l’uranium mondial. Celui-ci y est transformé en combustible pour les centrales nucléaires. L’opération produit des déchets nitratés, qui s’accumulent sur place depuis plusieurs dizaines d’années. Pour les détruire, Areva a conçu un projet d’incinérateur, récemment autorisé par les pouvoirs publics. Une véritable déclaration de guerre pour un collectif d’associations locales, qui dénoncent les risques de pollution et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion