Suisse

Hugo Fasel a la conscience tranquille

Le directeur de Caritas Suisse est pointé du doigt pour avoir engagé ses deux filles au sein de l’ONG.
«Nous n’avons jamais eu de feedback allant dans le sens d’une direction trop autoritaire» DR
Emplois

Dans la série «j’emploie mes enfants et je n’y vois pas de problèmes», on a le pendant suisse. Hugo Fasel a-t-il fait preuve de népotisme en engageant ses deux filles au sein de Caritas? L’œuvre d’entraide, dirigée par le Fribourgeois, les a recrutées pour occuper un poste de cadre et de réceptionniste. Ces engagements remontent à 2015, mais ils semblent avoir remué l’organisation durant plusieurs mois. Si la direction de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion