Genève

Le nom de famille, un frein au marché de l’emploi

Dimanche à Genève, une table ronde organisée dans le cadre de la semaine contre le racisme abordera la question des patronymes à connotations étrangères, moins bien intégrés sur le marché du travail.
Les CV anonymes peuvent être une solution pour lutter contre cette inégalité. FLICKR/CC/THE ITALIAN VOICE
Genève

Dans le cadre de la semaine contre le racisme, le quartier de la Servette, à Genève, propose une table ronde intitulée «Les noms de famille sont-ils un frein au marché de l’apprentissage ou de l’emploi?»1Dimanche 19 mars à 16h30 au Centre protestant de la Servette, avenue de Wendt 55, à Genève.. Cet événement accueillera plusieurs intervenants dont Rosita Fibbi, sociologue spécialiste des questions migratoires à l’université de Lausanne, et Névine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion