Histoire

Sur les traces de la mémoire ouvrière

L’histoire des travailleurs est rarement chose acquise dans l’ordre dominant bourgeois. La preuve par une promenade sur des lieux peu ou mal connus.
Sur les traces de la mémoire ouvrière
La tombe de Louis Bertoni (1872-1947) JPDS
Genève

Le rendez-vous est donné devant le Cimetière Saint-Georges, samedi matin à 10h. C’est bien connu, les tombes illustrent aussi la société et les pouvoirs en place. Il y a ceux dont on se souvient, dont on a les moyens ou la volonté de se souvenir, et les autres. Alors qu’une poignée d’historiens et de militants tente de ressusciter ces jours le souvenir du premier congrès de l’Internationale, tenu il y

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion