Vaud

Durcissement en matière de renvois

Les députés vaudois donnent plus de pouvoir à l’administration mais les arrestations au Service de la population seront limitées.
L'"exception vaudoise" est en partie préservée: les arrestiations au Spop en vue d'un renvoi resteront limitées. (Photo prétexte Jean-Patrick Di Silvestro
Vaud

«La citadelle vaudoise de l’humanisme a vacillé mais n’a pas cédé», a déclaré hier le vert Raphaël Mahaim, à l’issue du débat-fleuve de la loi d’application sur les étrangers (LVLEtr). L’interdiction d’arrêter des étrangers au service de la population (Spop) est en partie conservée, au soulagement de la gauche. La droite sort néanmoins victorieuse des débats, avec un durcissement marqué de la loi: les renvois seront plus vite exécutés, l’administration

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion