Histoire

Albert Richter, le champion oublié

Redoutable sprinter dans les années 30, l’Allemand a défié le régime nazi jusqu’à y laisser sa vie.
Durant sa carrière DR
Cyclisme

Albert Richter, né le 14 octobre 1912 à Cologne, a longtemps eu une prédilection pour la gymnastique et la natation avant d’opter pour le vélo. Il a commencé à s’entraîner en cachette. A l’âge de 16 ans, ce benjamin d’une fratrie de trois musiciens amateurs dispute ses premières courses sur route et se spécialise bientôt comme pistard. Il chute de nombreuses fois, jusqu’à se fracturer la clavicule et devoir rester alité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion