Édito

No Billag, no Serafe

Redevance radio-TV

La société Billag était devenue un boulet trop lourd à traîner pour Doris Leuthard et l’Office fédéral de la communication qui, à la faveur d’un appel d’offres, en ont profité pour déboulonner l’ancien mandataire et lui retirer son mandat d’encaissement de la redevance radio et télévision. Dès 2019, la future concession sera donc octroyée à Serafe. Une entreprise pour l’heure fictive puisqu’elle n’existe encore que sur papier. Tout juste sait-on

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion