Égalité

«On nous refuse notre individualité»

Amandine Gay a réalisé un film polyphonique, Ouvrir la Voix, qui donne la parole à des femmes noires de France et de Belgique. Chercheuse et militante, elle s’inscrit dans un courant afro-féministe méconnu mais pas nouveau.
«On nous refuse notre individualité»
Chercheuse ENRICO BARTOLUCCI
Afro-féminisme

Sexualité, travail, santé, religion, beauté: ces mots déjà chargés pour les femmes prennent une résonance supplémentaire lorsque celles-ci sont noires. Le documentaire Ouvrir la Voix (2016) recueille les témoignages de 24 femmes, en France et en Belgique. Les profils varient, de la jeune LGBT à la militante féministe portant le voile. Chercheuse, militante afro-féministe et anticapitaliste, Française établie à Montréal, la réalisatrice Amandine Gay se place à l’intersection des luttes.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion