Arts plastiques

L’art au crépuscule

Figure singulière, l’Italien Roberto Cuoghi envahit le Centre d’art contemporain de son univers déroutant.  
Putiferio (2016) Alessandra Sofia
Genève

Il y a les crabes en céramique réalisés sur l’île d’Hydra; les innombrables déclinaisons du talisman assyrien Pazuzu; plusieurs séries d’autoportraits rarement à l’avantage de leur auteur; ou des superpositions de mappemondes reproduites de mémoire. Sans oublier un incroyable travail sonore et pléthore d’objets artistiques singuliers. Au Centre d’art contemporain de Genève, l’exposition «Perla Pollina» de l’Italien Roberto Cuoghi a valeur de rétrospective, avec près de 70 œuvres  réalisées ces vingt

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion