Genève

Ouvriers en quête d’un plan social

L’entreprise suisse de construction Walo licencie ses quarante employés à Genève. Ces derniers, pour la plupart âgés, exigent des compensations.
L’entreprise avait initialement proposé un mois de salaire à tous les ouvriers licenciés. ERIC ROSET
Genève

Vendredi, trois syndicats ont bloqué les six chantiers genevois de l’entreprise Walo Bertschinger. Unia, le SIT et Syna dénoncent les conditions de licenciement des quarante employés genevois de ce géant suisse de la construction, qui cessera ses activités sur le canton en juin. Les ouvriers, pour la plupart âgés, les ont suivis et se sont rassemblés aux Pâquis, munis des drapeaux. Ils réclament la poursuite des négociations afin d’obtenir un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion