BD

Druillet, visionnaire de l’espace

Philippe Druillet est toujours là. L’auteur de Lone Sloane et Salammbô se voit consacrer une ­monographie faisant la part belle à la puissance évocatrice de son imaginaire. Essentiel.
Druillet répète à volonté qu’il dessinait «en état de transe». MEL PUBLISHER
Beau livre

«On ne le présente plus», dit la formule consacrée, dès lors qu’on évoque une célébrité. Pourtant, bien qu’ayant marqué toute une génération de lecteurs de bandes dessinées dans les années 1960 à 1980, cofondé la revue Métal Hurlant et inspiré une pléiade d’auteurs, il semble nécessaire de présenter Philippe Druillet. L’artiste, qui a disparu des radars depuis les ­années 1990, voit un ouvrage ­remémorer ses cinquante ans de carrière. Comme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion