Religions

Le retour des guérisseurs musulmans

Une sociologue romande a enquêté sur une nouvelle pratique d’exorcisme thérapeutique dans l’islam.
Séance de captage dans une salle de la mosquée Béryl Rouge D. Favre-Chatagny / DR
Islam

A l’instar de l’Eglise catholique, qui nomme dans les diocèses des prêtres pour exorciser les cas d’emprise démoniaque, l’islam connaît une pratique de guérison similaire pour les personnes atteintes de maux divers provoqués par la sorcellerie, le mauvais œil ou la présence de djinns. Cette médecine prophétique, nommée roqya, connaît un regain d’intérêt depuis 2005 avec le développement du «captage», une nouvelle technique de guérison par le verbe. Cette pratique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion