Religions

Ecoles musulmanes peu reconnues

Les établissements musulmans agréés par l’Etat restent rares en France, malgré la demande. Des collèges s’inquiètent.
Ecoles musulmanes adoubées par l’Etat
Quelques élèves du lycée Ibn Khaldoun à Marseille durant la pause. I. SAOUCHI
Enseignement

En France, où l’on compte environ 9000 établissements privés catholiques et près de 300 écoles juives, les collèges et lycées musulmans voient leurs demandes de contrat d’association avec l’Etat bloquées depuis 2017. Seuls trois établissements, sur une centaine, sont partiellement sous contrat. «Malgré les différentes demandes formulées auprès du ministère, il y a un blocage total», déplore Makhlouf Mamèche, président de la Fédération nationale de l’enseignement privé musulman (FNEM), et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion